Quand l’autonomie des employés (r)apporte plus à l’entreprise!

Quand l’autonomie des employés (r)apporte plus à l’entreprise!

Les employés qui s’affairent aujourd’hui à différentes tâches au sein de nos sociétés n’ont jamais été aussi instruits, formés et informés. Et pourtant, nous continuons à les diriger avec des pratiques d’hier!

Q : Comment faire autrement?

Philippe Zinser : Lorsque j’ai eu mon premier bureau à titre de directeur pour la société Ecco (devenue par la suite Adecco), j’ai dû embaucher de nouvelles ressources afin de faire face à la croissance et je recrutais des stagiaires en fin de cycle à la recherche d’une entreprise qui leur donnerait la chance de faire leur preuve. Dans mon premier bureau, j’ai recruté une stagiaire, Delphine Vigour (toujours dans le groupe à ce jour), pour le développement des affaires dans le domaine de la construction… tout un défi, une jeune femme dans un monde d’hommes! Mais elle a su relever celui-ci avec brio en devenant, cinq ans plus tard, la responsable de ce même bureau lors de mon départ pour l’ouverture d’un autre bureau. Pendant ce temps, j’avais recruté un autre stagiaire, Thomas Denecheau, qui deviendra mon successeur trois ans plus tard lors de mon départ pour la Nouvelle-Calédonie.

Q : Pourquoi vos anciens collaborateurs ont-ils réussi?

Philippe Zinser : Premièrement, parce qu’ils avaient (et ont toujours) du talent, la fougue de la jeunesse et l’envie de réussir. Deuxièmement, parce que nous avions pris le temps de les sélectionner comme si nous recrutions des candidats pour des postes permanents et non des stagiaires; c’est-à-dire en équipe (tous les membres de l’équipe donnaient leur avis et celui-ci avait la même valeur que le mien), avec la même rigueur professionnelle, et ce, dans l’espoir de les fidéliser par la suite. Troisièmement, cela est surement le point le plus important, parce que je leur accordais 100  % de confiance dès le premier jour! Ils n’avaient donc rien à gagner de plus de ce côté-là, seulement à perdre, le cas échéant. Ils pouvaient donc travailler sereinement et mettre en action toute leur créativité et initiative pour atteindre leurs objectifs; et faites-moi confiance, ils en avaient! J’ai agi ainsi avec tous mes collaborateurs, dans tous les bureaux, quel que soit le lieu, pays ou culture et avec le même résultat à chaque fois, la réussite !

Q : Mais ils n’avaient pas d’expérience et le risque était important, n’est-ce pas?

Philippe Zinser : Tout au cours de ma carrière, que ce soit en France, en Nouvelle-Calédonie ou au Québec maintenant, j’ai toujours accordé ma confiance à 100 % à l’ensemble de mes collaborateurs et si certains avaient l’idée d’en abuser (c’est arrivé une ou deux fois seulement en plus de 20 ans, soit moins de 4 % du nombre total de ressources recrutées en interne, les « fameux » 4 %). Dans ces rares cas, ils se retrouvaient tellement seuls, qu’ils partaient d’eux-mêmes. Mais revenons au sujet, le manque d’expérience, si vous avez les bons outils, si vous donnez de la formation, de l’accompagnement, du soutien, des encouragements et beaucoup de sincérité, le reste viendra tout seul. Ils ne voudront pas vous décevoir !

Q : Combien de temps faut-il pour arriver à ce résultat?

Philippe Zinser : Cela prend le temps qu’il faut, mais il est très clair que ce n’est pas en claquant des doigts ou avec des « y qu’a ou faut qu’on! », que cela se met en place. Il s’agit d’un investissement à moyen et long terme, mais qui sera de toute façon très profitable à tous très rapidement.

Q : Quels sont les principaux avantages pour l’entreprise de donner plus de liberté à ses employés?

Philippe Zinser : Celui d’avoir des employés heureux, motivés, créatifs et autonomes! Un grand nombre d’études indiquent que des employés heureux sont plus productifs. Alors, pourquoi s’en priver? Si en plus ils sont motivés, cela sera communicatif entre eux, sans compter le fait d’être créatif et donc d’inventer de nouvelles méthodes de travail plus actuelles et efficaces. Dernier point, l’autonomie demande moins de contrôle et donc entraine des économies pour l’organisation, car le contrôle coute très cher à une entreprise et apporte peu de valeur ajoutée.

Q : Pourquoi les entreprises n’appliquent-elles pas ce type de gestion, si celle-ci est si efficace?

Philippe Zinser : Bonne question! Et c’est peut-être pour cela qu’aujourd’hui je veux partager ma vision et mes expériences avec le plus grand nombre d’entreprises. Je veux les rassurer, cela est possible aussi chez eux, même si certains me diront : « Oui, mais dans mon entreprise, c’est différent… particulier… ce n’est pas forcement applicable! ». Enfin, j’ai découvert il y a quelques semaines par l’intermédiaire d’un ami dans le domaine des RH, Laurent Devemy, qu’une entreprise dans le domaine industriel en France (L’entreprise Favi) appliquait pour ainsi dire la même vision depuis des années et dans un domaine encore plus « complexe » à mettre en œuvre et qui performe tellement bien, que cela devrait rassurer les plus sceptiques. Il faut mettre une certaine méthodologie en place, la faire vivre, lui donner du sens et y croire! Les employés feront le reste.

Q : Dernière question, vous venez de quitter l’entreprise Groupe Perspective après avoir instauré ce processus. Pourquoi?

Philippe Zinser : Dans la vie, il faut être cohérent! Vous ne pouvez pas développer des outils, des formations et partagez une philosophie pendant plus de trois années dans l’objectif de rendre les employés complètement autonomes, puis conserver une hiérarchie lourde pour les contrôler! Lorsque nos enfants sont autonomes et quittent la maison, vous ne partez pas vivre chez eux! Mais vous n’êtes jamais loin pour les conseiller, s’ils en expriment le besoin.

Aujourd’hui, mon nouveau défi est d’accompagner les entreprises à s’ouvrir à de nouvelles méthodologies de gestion, concernant la première ressource de l’organisation, ses employés.

« Vous avez recruté vos employés, car vous étiez convaincu qu’ils étaient les meilleurs, alors laissez-leur la possibilité de vous le prouver! »

Regardez le documentaire de Martin Meissonnier « le bonheur au travail en 2015 », et n’hésitez pas à me partager vos commentaires, expériences.

L'attraction vu par Philippe Zinser.




philippe Zinser

Patrimoine RH inc., Québec, QC, G1S 0A4, Canada